Nuit éclatée


 

 

Nuit éclatée en milliers d’étoiles, débris célestes dispersés d’un bout de l’autre du firmament, cadavres de lumière vêtus d’un sombre linceul, insufflant à l’inerte froideur de l’espace le souffle de vie qui fait danser les mots comme valsent les émotions des poètes.

 

 

 

 

Nuit éclatée en milliers d’îlots étincelants, poussières de feu sur le toit du monde, gisant le sourire aux lèvres au milieu du vertigineux néant, jalousés, par tant d’hommes, piégés, à l’étroit, dans leur petite fin, qui caressent ce rêve géant de grandeur, d’immensité, d’immortalité.

 

 

 

 

Nuit éclatée en milliers de cœurs solitaires, les bras grands ouverts, de perles cristallines et de diamants entiers nature, parsemés d’un infini à l’autre de l’univers, qui lévitent tandis que nous sombrons, et qui s’en vont avec nos espérances chuchotées au creux de leur silence.

 

 

Publicités

Alors?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s