Navire fantôme


A Albrecht Dürer et Jakob Böhme.

Publicités

542824_447502515312089_1771600186_n

 

Aux âmes prisonnières du joug des courants contraires, dont l’étendard obscur est en berne, qui vont et viennent telles des épaves errantes sur ces eaux incertaines de l’enfer de soi, que ce bout du monde que l’on juge lointain les avalent dans son abyssal néant.

J’ai cherché l’un des ports de la délivrance pour y jeter toutes les encres des luttes auxquelles je me livre, aucun de n’a voulu de ce pavillon austère avec ses innommables nuances de gris, beaucoup l’ont trouvé trop corsaire à leur goût, d’autres assez non-identifiable pour lui fermer leurs portes, ce n’est pas ma faute si je ne sais pas de quelle couleur mon âme est l’expression.

Ce n’est pas ma faute si je ne suis que le tributaire passif d’un mélange qui mixte tout sans forcément en dévoiler la substance, la cohérence.

Mais à qui vais-je me plaindre. Les canonniers ont armé leur torpeur prête à faire feu et ne sont pas d’humeur à pavoiser. Les mages ont plié les voiles avec leurs babioles et sont rentrés chez eux raconter cette drôle d’histoire d’un roi né dans la merde.

Les Lumières n’ont plus le même éclat d’antan. Elles ont vieilli et parce que mortes ou séniles ont leur fait tout dire et n’importe quoi. D’ailleurs, je ne me sens pas digne d’un J’accuse! il me manque un peu de cette judéité qui clive et provoque tant de vagues avec ces cadavres à qui on a ôté la parole.

Je ne suis point une sacralité que l’on vénère haut ou cette infamie que l’on écrase, juste un navire fantôme dans l’immense labyrinthe sans fin des mers perdues où les minotaures sont des sirènes qui séduisent autant les sens que les rêves.

 

DaveCopyrights (19)

 

La face cachée de la lune éclaire les ondulations ténébreuses de la nuit moite. Le silence est si perçant qu’il transperce les tympans et va éclater la cervelle. Au milieu d’un rien éloquent le vent s’est aussi tu comme la nature est tuée.

Attaché au mât par des cordes invisibles, je regarde la folie droit dans les yeux, elle soulève toutes les eaux par une violence inouïe et je sais que ce n’est qu’une question de temps avant que je m’y noie entier.

Et il me vient de je-ne-sais-où le chant jadis envoûtant de ces muses qui ont rempli de tentations et de supplices mon périple, pourquoi ai-je souvent été de marbre, pourquoi n’ai-je pas déposé le masque de l’indifférence et montrer les incendies qui me ravageaient à l’intérieur, pourquoi ne me suis-je pas jeté à l’eau comme tous les autres, finir la chose de cet envoûtement.

Je n’ai peut être jamais su devenir la chose de quiconque. Il m’a manqué l’intelligence pour comprendre ce que c’est l’ordinaire. Il m’a manqué ça. Et aux eaux dressées debout devant moi, la folie et ses tourments, je lance un dernier regard d’éclair comme roule et coule la pierre. 

 

4 commentaires sur « Navire fantôme »

  1. Entre deux, néant, incompréhension, compréhension, questions non répondues, questionnements, fixation, repères, identification, résilience, être connecté à, ne pas être connecté à, surhomme?, capacités surhumaines, Mais, il y a aussi ce que tu n’as pas dit: ambivalence et/ou paradoxe.

    Aimé par 1 personne

    1. Tu es voyant Rebz. Tu vas au-delà, tu vois. Merci pour ça.

      Ambivalence et/ou paradoxe? C’est dans l’ADN de la plume. Tu le sens. Tu le vois. Alors je n’ai nul besoin de l’écrire.

      Car tu es voyant. Merci pour ça.

      J'aime

        1. Arthur Rimbaud dans sa Lettre du Voyant écrivait ceci : « je travaille à me rendre voyant : vous ne comprendrez pas du tout, et je ne saurais presque vous expliquer. Il s’agit d’arriver à l’inconnu par le dérèglement de tous les sens. Les souffrances sont énormes, mais il faut être fort […] »

          Il poursuit en disant : « Du reste, toute parole étant idée, le temps d’un langage universel viendra ! Il faut être académicien, — plus mort qu’un fossile, — pour parfaire un dictionnaire, de quelque langue que ce soit. Des faibles se mettraient à penser sur la première lettre de l’alphabet, qui pourraient vite ruer dans la folie !-

          Cette langue sera de l’âme pour l’âme, résumant tout, parfums, sons, couleurs, de la pensée accrochant la pensée et tirant. Le poète définirait la quantité d’inconnu s’éveillant en son temps dans l’âme universelle : il donnerait plus — (que la formule de sa pensée, que la notation de sa marche au Progrès ! Enormité devenant norme, absorbée par tous, il serait vraiment un multiplicateur de progrès ! »

          Une analyse de cette Lettre résume la vision rimbaudienne de cette manière: « Pour « se rendre voyant » et « arriver à l’inconnu », il faudra se libérer des formes poétiques du passé et des conventions du langage, de la morale dite normale et de nos habitudes perceptives. En somme, lorsque Rimbaud déclare que le poète doit « se faire voyant », il pense à un ensemble de méthodes destinées à dynamiser le travail de l’imagination, dans le but d’inventer une poésie nouvelle et de forger du poète l’image d’un visionnaire investi de pouvoirs magiques. Il exploite la métaphore romantique et spiritualiste du voyant sans jamais cacher qu’elle recouvre pour lui une activité poétique concrète qu’il n’hésite pas à définir comme « matérialiste » (lettre du 15 mai 1871), un entraînement volontaire au dérèglement de la perception et de la morale, et une mission sociale qui le rattache aux idéaux révolutionnaires […] »

          Tu vois chère Rebz, cela va au-delà du genre, du sexe, de toi et moi, des autres, cela va au plus profond de l’insoupçonné qui sommeille en nous ou qui s’éveille, doucement, puissamment, troublant.

          Tu es voyant. Rebz. Et merci pour ça. 😉

          J'aime

Alors?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s