Une croix dressée sur un fumier


Le fils de l’homme regarde les cieux, ils pissent en trombe, quelqu’un là haut à la vessie pleine à craquer, et prend le monde pour un urinoir. Ou les vespasiennes célestes ont des trous de gruyère. Cela se comprend, plus personne ne va aux cieux. Même les vieux n’en veulent plus. C’est dire.

Publicités

Une croix dressée sur un fumier, un jésus pas encore christ cloué, résigné, encadré de deux lascars patibulaires. Un porc qui tient une lance, des hyènes qui ricanent. Marie-madeleine la larme à soleil détourne les yeux, la nuit précédente elle confessait ses fautes d’une fellation messianique, pour une pute c’est le service minimum.

Le fils de l’homme regarde les cieux, ils pissent en trombe, quelqu’un là haut à la vessie pleine à craquer, et prend le monde pour un urinoir. Ou les vespasiennes célestes ont des trous de gruyère. Cela se comprend, plus personne ne va aux cieux. Même les vieux n’en veulent plus. C’est dire. 

Manque de main-d’oeuvre, pas d’immigrants, clandestins ou utilitaristes, les gens préfèrent désormais l’enfer, le paradis endogé. Il paraît que c’est chaud, on y joue du rock, de la techno, de la house, de la pop, du rnb façon billboard, bam bam boum boum ratatatatata boum.  Tout le monde s’embrasse sur la bouche, cannibalisme des plaisirs et des souffrances, en plus les langues de vipère lèchent bien.

Jésus fait son show à ses lascars de potes, il offre à l’un l’accès au royaume de son père, le mec n’est pas très impressionné, il a tué sa femme à coups de hache, elle se faisait sodomiser dans le lit conjugal par un impotent collecteur d’impôts. L’autre à qui jésus n’a rien promis, rêve d’enfer pour continuer le parricide entamé sur terre, il ne souhaite que ça trancher pour l’éternité la gorge de ce père qui s’envoyait sa femme. 

Et jésus au milieu, dont le seul tort fut d’avoir, entre autres choses, dévirginisé sa mère, demandé aux grands prêtres d’arrêter leur enculage du peuple parce que dorénavant lui seul avait la légitimité de le faire.

Jésus dont le seul crime fut de distribuer des pains et du poisson gratuitement comme un bolchevique avant de mener tout ce monde au goulag, d’avoir saccager le wall street de son temps et d’avoir osé croire que l’on pouvait impunément raser le temple du Capital. Mais qu’est ce qu’il croyait jésus, qu’il était mélanchon? Tssss

 

Alors?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s