Merde


J’ai de la merde à revendre. De petits kilogrammes à plusieurs centaines de tonne.

A la bourse des désillusions, son cours a explosé les bulles spéculatives. Une mine d’or qui rend tous ses détenteurs milliardaires en désespérance, valeur refuge par excellence en ces temps de crise humaine.

Ne vous inquiétez pas pour le parfum insupportable, j’ai la note triple A, la triple analité, c’est la preuve que le produit est frais et répond aux normes les plus strictes.

La maison sur ce point est particulièrement intransigeante. Prenez un petit bout, il y en aura pour tout le monde, l’offre est généreuse, de nos jours ça ne court pas les rues.

Faites vos emplettes, je vous régale de pièces uniques qui feront demain votre fortune, un gros tas pour monsieur le banquier, voilà un qui s’y connait en affaires. Ne bousculez pas monsieur le politique, je vous réserve la haute part, vous êtes un fin connaisseur, cela se sent, oui croyez moi vous en avez l’odeur.

J’ai de la merde à revendre. Au marché aux dupes, je vends et je vends, je brade, nulle constipation n’est de mise, j’ai des joyaux en réserve, des pièces rares de ma collection privée, liquéfiées par des laxatifs colériques, point de traitement au suppositoire, la qualité est naturelle et d’origine contrôlée.

Vous le devinez monsieur l’intellectuel, monsieur le thuriféraire, monsieur le critique, messieurs les chiots de garde, ceci est une offre unique de diarrhées verbales exceptionnelles. Par amitié je vous en offre une, gratuitement. Ce n’est rien, je vous en prie le plaisir est pour moi, entre fins gourmets des  déjections, c’est normal.

J’ai de la merde à revendre. Vidanger les réserves pleines à craquer, je sais faire. Je ne crains point la rupture de stock, je vous l’ai dit, la ressource est renouvelable.

Brader, encore brader, flatulences comme trames sonores, pour plaire à ceux qui pètent dans la soie. Et pour déplaire à ceux qui ne pètent pas du tout. Jamais. Pour eux, c’est double ration.

Publicités

Alors?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s