Voyage astral


Quand la ville s’endort au creux de la nuit
Quand la vie hiberne sous l’hiver de minuit
Quand le bruit assommant, dompté, s’évanouit
Quand il ne reste plus grand-chose du monde
Qu’un silence assourdissant, apaisant
Les esprits s’élèvent, se perdent dans les couloirs du temps
Dans des univers inconnus, les âmes fusionnent en une seule..

Publicités

Alors?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s