Dans un coin du présent

Mon âme a pris froid
Elle grelote
Dans un coin du présent

Souffle le temps
Les courants d’air
Déjouent et se jouent
Des murs

Les températures sont basses
Au ras des pâquerettes
Mon cœur dans les chaussettes
Trouées
Perforé
Comme un gruyère
Gruyère crève cœur
Cœur crève gruyère
J’ai froid
En à perdre la raison

Mon âme a pris froid
Espère que tu viennes
Lui offrir
Comme tu sais
Si
Bien le faire
Tes baisers
Enflammés

Fais attention
Aux courants d’air

Les commentaires sont fermés.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.