Les paradis fiscaux, de Chavagneux & Palan

Selon Chavagneux et Palan, pour éradiquer les paradis fiscaux il suffirait d’une simple ligne dans les législations nationales, un « Ça suffit! » avec beaucoup plus de conviction que la quasi totalité des discours politiques entendus depuis quoi mille ans sur cette question. Sauf que, la conviction n’est pas vraiment la qualité première de nos chers politiciens.

Ainsi, lorsque le G20 en 2009 dit : « L’ère du secret bancaire est terminée.« , le Peuple des abysses (de l’abîme) – le Peuple d’en bas – décrit jadis par Jack London (1903) un peu blasé et beaucoup incrédule baille d’ennui comme un cercueil.

Depuis 2009, contrairement à ce que l’on a pu dire, les paradis fiscaux, l’évasion fiscale (pardon, l’optimisation fiscale) se portent à merveille (cf. Le scandale des Panama Papers et le Football Leaks (saison 1) en 2016, ou plus récemment Football Leaks (saison 2) en novembre 2018, le CumEx Files en octobre 2018, etc.).

 

9782707194152

 

Lorsque certains « grands » Etats font semblant de lutter contre les « méchants » paradis fiscaux, ils sermonnent  gesticulent montrent les muscles et… ils en créent à l’intérieur de leurs pays (le Delaware aux USA par exemple; d’ailleurs cet été le Québec a été qualifié de paradis fiscal par un journal suisse en raison de sa législation qui favorise la facile création de sociétés-écrans – « une myriade de sociétés fictives » avec de « fausses succursales »). Ou bien ces Etats cajolent leurs (super)riches en mettant en place des moyens « légaux »d’évitement fiscal, réduisent drastiquement le nombre de fonctionnaires des centres fiscaux, durcissent les lois criminalisant les lanceurs d’alerte (whistleblowers), etc.

L’évasion fiscale c’est un manque à gagner pour les Etats (2000 milliards d’euros dans l’UE en 2013, 104 milliards de dollars au Canada en 2011), c’est une attaque en règle contre l’Etat providence (la gratuité de la santé publique, de l’éducation, etc., et le maintien d’une qualité décente et acceptable de tels droits fondamentaux).

L’évasion fiscale, c’est le racket de la classe moyenne.

L’évasion fiscale, c’est l’augmentation des inégalités sociales dans les sociétés dont l’une des conséquences sans doute indirectes est la montée des populismes ou des colères populistes.

L’évasion fiscale est un danger pour la démocratie en même temps que par ses effets sur la dignité humaine un crime contre l’humanité.

 

 

Une réflexion sur “Les paradis fiscaux, de Chavagneux & Palan

  1. Pingback: Avoir la foi – Les 50 Nuances de Dave

Ce site vous est proposé par WordPress.com.