Qu’ils se le disent..

Texte écrit au début des années 2000, par un jeune (trop) en colère. Texte pas relu, texte version brute ou brutale. 

 

Qu’ils se le disent

Nous n’oublierons jamais

Le mépris éclatant

Les crachats de la condescendance

Le silence de l’indifférence

Le mensonge des promesses

 

De ces souffrances qui s’insurgent

Dans le porte-voix de la protestation

Citoyens anonymes sur les pavés

Barricades balayées par des matraques enragées

Le peuple pendu au bout du capital

Du socialisme vendu aux intérêts de la finance

 

Qu’ils se le disent

Nous n’oublierons jamais

Le jour où ils ont assassiné

Nos rêves et nos espoirs

La nuit paisible où ils ont voté

L’acte de décès de nos aspirations

Ce moment où nous avons cessé de vivre

Pour devenir du bétail

 

Qu’ils se le disent

Nous n’oublierons jamais

Chaque mot de nos maux

Chaque injure sur nos visages

Nos existences sacrifiées

Pour sauver la nouvelle aristocratie et ses privilèges

De nos enfants désormais esclaves

Prisonniers de cet apartheid social

Nous brûlerons Rome et ses bâtards

Avec ses princes et cardinaux

Qu’ils se le disent..

 

 

 

img_9141

Publicités

Alors?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.