Je suis ton autre

Flamme ou extincteur
Amant ou frère
De rien
De quelque chose
Mais qui suis-je

Je suis ton plus grand mystère
Et toi mon seul bien sur terre
Tu m’enfantes tu m’absorbes
Et tu me gardes à vue
Unique bête de ton antre

Tu ne parles qu’une langue, bouche-à-lèvres
Lèvres-à-cœur, aucun mot déçu
Celle qui fait de moi ton autre
L’être inconnu lettre passante
Et il n’y a vraiment rien à comprendre

Je suis ton autre

Et que passe la pute nymphomane
Que trépasse la salope dévergondée
Que soit pendu haut et court
Le salaud
Et tous les sauts de l’ange
Baisent la boue et la poussière
Morves mordent la terre
Comme des embryons de rien
Du tout

Et que passe l’intrus
Sa soutane et sa croix
Sa politique et son discours
Et que son arche perdue
Soit avalée par le ventre de la mer

Je suis ton autre

Qui ne pourra rien attendre
Car tu es la seule à les entendre
Mes silences qui tremblent

Moi, je suis ton autre
La force de ta loi
Le doute de ta foi
Ta faiblesse et ton roi
Ton insolence et ton droit

Toi, tu es mon autre
Si nous étions loin d’ici
Ailleurs
Dans nos imaginaires
Nos mondes fantasmés
Nos rêveries nocturnes
Nos univers enchantés
Sous la lune et ses diamants étoilés
Suspendus au temps aux ailes d’albatros
Nous serions l’infini

 

img_1332

 

Et si l’un de nous deux tombe
Comme une étoile filante
Comme une pomme pourrie
Comme l’arbre de vie
L’autre gardera loin d’ici
Dans nos imaginaires
Nos mondes fantasmés
Nos rêveries nocturnes
Nos univers enchantés
Sous la lune et ses diamants étoilés
Suspendus au temps aux ailes d’albatros
Mais jamais trop loin de l’autre
Chaque seconde de notre infini

Et si l’un de nous deux tombe
Comme un soleil au bout de l’horizon
Comme les temples des dieux et des princes
Comme l’ordre ensoutané et la croix ensanglantée
Comme la guillotine sur les couronnes
Comme les coups de hache sur l’arbre de vie
L’autre gardera loin d’ici
Dans nos paradis où nous étions les maudits
Chaque seconde de notre infini

Tu seras ma dernière seconde
Et moi lettre inconnue l’être passant
Toi la force de ma foi
Ma faiblesse et ma reine
Mon insolence et ta loi
Je serai ton autre

Et même si nous sommes maudits
Toi tu es mon autre
Et tous tes silences qui tremblent
Je suis le seul à les entendre
Car je suis ton autre

 

Les commentaires sont fermés.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.