Boulevard des Élixirs

Tu traînais sur le boulevard l’corps découvert la tête ailleurs
J’ai eu envie de te sourire comme on dit hello
Parce que c’est le printemps et que les oiseaux chantent
Mais ce fût toé qui m’a dit n’importe quoi
Un hello comme ça comme les oiseaux chantent
Il suffisait pour m’apprivoiser

Sur le boulevard des élixirs, sur le trottoir il y avait toé
L’corps découvert les chants d’oiseaux
Tout ce que je voulais sur le boulevard des élixirs

J’t’ai dit « ‘scuze-moé ça t’dirait un verre dans un bar ? »
Tu m’as dit « sorry mais j’dois retrouver ma gang à soir »
Ta gang qui vit dans un sous-sol, de plumes et de pinceaux
De guitares et de cymbales, des fous et des saltimbanques
Alors j’t’ai accompagnée, on a chanté, on a dansé
Et on a même pensé à s’embrasser

 

 

Sur le boulevard des élixirs, sur le trottoir il y avait moé
L’corps errant en écoutant les chants d’oiseaux
Tout ce que je trouvais sur le boulevard des élixirs

Hier soir, deux perdus et ce matin sur l’boulevard
Deux retrouvés s’baladant en écoutant les chants d’oiseaux
Étourdis par la folle et courte nuit

Sur le boulevard des élixirs, sur le trottoir toé moé
Les sourires découverts comme on dit hello
A n’importe qui et n’importe qui c’était toé moé
Sous le soleil sous la pluie en s’disant n’importe quoi
Sur le boulevard des élixirs, sur le trottoir des disparus
Se sont en allés ailleurs en écoutant les chants des oiseaux

 

28b850f2-b6f7-4659-a9d5-ac9178ee2993

Une réflexion sur “Boulevard des Élixirs

  1. Pingback: Diane Boomerang – Les 50 Nuances de Dave

Ce site vous est proposé par WordPress.com.