Nue

A chaque fois, c’est comme si, à peu près, presque, un truc de la sorte, quelque chose de plus, à chaque fois, ce n’est jamais pareil. Toi. Nue. A chaque fois, ce n’est jamais comme avant. Comment arrives-tu, seulement, à changer aussi souvent ta nudité. Dis-moi. Toi. Nues. Des milliers de milliers de toi dévêtue, des milliers de milliers de toi chenue, des milliers de milliers de toi sans ornements, des milliers de milliers de toi autrement. A chaque fois, c’est comme et ce n’est pas.

 

bc0078de-45e0-4786-9a99-a7464e48cd2e

 

Cette nuit, nue, sans rien, avec quelques milliers de milliers de toi, je t’ai dévorée cru, toi endormie et dépouillée, toi perdue quelque part dans tes quelques milliers de milliers d’imaginaires, de toi je me suis nourri. A chaque fois, à peu près, certainement, pas pareil, ô toi imberbe croquis d’une toile inachevée, ô toi traits lisses d’une œuvre minimaliste, ô toi découverte et à découvert, sais-tu seulement tout ce que tu me fais, à chaque fois, de toi je ne suis jamais repu. Avide. Insatiable. Des milliers de milliers de toi dévêtues. De tes milliers de milliers de nus. Toi. Dis-moi. A chaque fois. Comment arrives-tu, sans rien, à m’avaler, tout cru. A chaque fois.

Publicités

Une réflexion sur “Nue

Alors?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.