Arc-en-Ciel

Si ton cœur saigne, flots intarissables, de souffrances
Si ton âme en pleurs, se noie, dans les flots de ton cœur
Si le monde à tes yeux a perdu de ses couleurs
Si tes yeux ne voient que le gris triste des champs de ruines
Si de ces champs il n’y plus âmes qui vivent
Même plus l’ombre de la mort, même plus une seule charogne
Si tu ne vois plus que ça, ce ça d’en-deçà du monde
Comme tu le voudrais comme le rêverais comme tu le dessinerais
Comme le p’tit prince désire un imaginaire une espérance
Comme les artistes inventent et réinventent le réel en réels
Comme les enfants inventent et réinventent la réalité en réalités
Comme toi tu n’as eu de cesse de t’inventer et de te réinventer
Si tu ne vois plus que ça, ce ça qui est et fait monde
Si après coup ton cœur ne saigne, flots asséchés, de souffrances disparues
Si ton âme sourit désormais, couleur fleurs, rayons de soleil
Si le monde à tes yeux a repris toutes ses couleurs
Si tes yeux voient maintenant l’arc-en-ciel au-delà des champs de ruines
Si cet au-delà te fait revoir toutes les âmes qui dans les champs de ruines y vivent
Même si l’ombre de la mort est toujours présente, même si les charognes ne sont
Jamais très loin, loin de ces carcasses qui ne savent rien de la vie
Loin des vilenies de nos vies qui empêchent vraiment de vivre
Loin des charognes, des carcasses, loin de l’ombre de la mort
Comme le p’tit prince, les artistes, les enfants, invente et réinvente
Le monde, toi, les vies dans les champs de ruines
Le souvenir de ceux qui sont partis, l’avenir de ceux qui viennent
Le présent de ceux qui sont déjà là
En te noyant, en te perdant, dans l’arc-en-ciel..

 

170a668e-606f-4ecb-b2f9-bcfc7cc77728

 

« On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux. » 

Une réflexion sur “Arc-en-Ciel

  1. Pingback: Natasha la Rose – Les 50 Nuances de Dave

Ce site vous est proposé par WordPress.com.