Jouer la partition de sa destinée

Bill evans aurait eu 90 ans le 16 août, selon jazz magazine il aurait dit un jour : « when you play music you discover a part of yourself that you never knew existed ».

Supprime « play music » et remplace-le par une activité qui te fait non seulement revenir à toi-même mais qui te fait découvrir un peu de ce « Moi » indéterminé, et tu feras ton bill evans.

 

 

La vie quelquefois se résume à simplement jouer de la musique, d’une façon comme d’une autre. A jouer la partition de sa destinée.

Ce n’est pas une question de talent, c’est une question de sensibilité à soi-même et à tout ce qui nous entoure. Pas plus, ni moins.

Ce qui n’est pas si évident que ça. 

Mais au fond, que sais-je..

 

img_6923

Les commentaires sont fermés.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.