American Gods

tenor

 

« La première saison de AMERICAN GODS impose assez vite un climat étrange, non dénué d’humour, qui réserve de très nombreuses surprises, pour ceux qui n’ont pas lu le livre évidemment… Le parcours du héros et des différents protagonistes sert une critique haute en couleur de la société américaine et plus généralement mondiale.

Les Dieux américains du titre ne sont pas les divinités de l’ancien monde. Au contraire, ils sont représentés par les travers d’une société matérialiste et consumériste. Face à eux, les Dieux du passé ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes, tentant vainement de subsister sans se vendre et donc sans perdre leurs âmes.

 

 

Cette confrontation entre la spiritualité d’hier et le matérialisme d’aujourd’hui renvoie l’image d’une société sans grand repère, sacrifiant la culture au profit d’une consommation facile et vulgaire.

Le message d’AMERICAN GODS n’est pas foncièrement réactionnaire puisque les personnages issus du passé n’ont rien de très glorieux non plus.

 

 

Mais cette dichotomie apporte de véritables éléments de réflexion sociétale et philosophique. L’emballage de la série n’a pourtant rien de pompeux. Les épisodes s’enchaînent avec des rebondissements intrigants, des personnages savoureux et une mise en image particulièrement bien soignée !

Le seul véritable défaut d’AMERICAN GODS, c’est de s’arrêter au bout de huit épisode. »

– Source ici.

 

american-gods-saison-1-photo-988441

 

Les commentaires sont fermés.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.