Lady E.

Floral ornement me voici contemplatif voyeur
Admirant toutes tes couleurs brûlantes de feu divin
Je te saisis par renversement
Tout vole et tout est balayé d’un coup de cœur
Que veux-tu que je te dise
Que veux-tu que je me médise
Je ne sais plus
Toi non plus
Art floral te voilà contemplative voyeuse
Admirant mes noirceurs brûlantes de feu infernal
Tu me saisies par étonnement
Tout se meuve et tout s’enchaîne comme des coups du cœur
Que veux-tu me dire
Que veux-tu médire
Tu ne sais pas
Moi non plus
Bourgeon dont l’éclosion donne naissance au crépuscule
Parfume mes nuits et mes errances au creux de minuit
Et dans ce silence qui exprime tout ce qui dort
Embrasse-moi comme on susurre des aveux
Qui ne savent pas se dire
Que nul ne sait plus ou pas
Dire

Les commentaires sont fermés.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.