Lady Z.

Marmoréenne lumière qui me consume
Flamme blanche toujours de l’intérieur
Opalescente incendiaire qui me dévore
Flamme immaculée toujours de l’intérieur
Et ton souffle sur mes cendres
Éparpille les infimes parties de moi
Aux milliers de recoins de nos nuits
Opaline flamme qui me consomme
Lilial dans un désert enneigé toujours de l’intérieur
Lactescent feu brasillant dans ma nuit
N’oublie rien de chaque recoin
Réduis tout en cendre
Et que ton souffle éparpille ce qu’il restera
Aux milliers de recoins de la nuit

Les commentaires sont fermés.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.