Intro’ aux Relations Publiques with Patrice & les Autres

 

« Dans un contexte professionnel bouleversé par les avancées technologiques – médias socionumériques en tête –, la surabondance d’informations, le triomphe du populisme et l’ère des « faits alternatifs », l’accentuation des inégalités et le cynisme que cela peut engendrer à l’endroit des institutions, les relationnistes ont aujourd’hui à affronter de nombreux défis.

C’est pourquoi, huit ans après la parution de la quatrième édition du livre phare de Danielle Maisonneuve, Les relations publiques dans une société en mouvance, le présent ouvrage fait le point sur l’exercice de la profession de relationniste – autant en ce qui a trait aux théories qui constituent ses fondements et aux enjeux auxquels elle fait face qu’aux pratiques actualisées qu’elle commande. Ce livre regroupe les contributions d’universitaires et de praticiens reconnus du domaine des relations publiques au Québec. Dans une optique pédagogique, chacun des chapitres est suivi de questions de réflexion permettant d’approfondir l’analyse. Une partie se consacrant à des études de cas complète le tout.

Cet ouvrage s’adresse d’abord aux étudiants en relations publiques. Les professionnels s’y intéresseront également, que ce soit pour rafraîchir leurs connaissances théoriques, pour prendre acte des meilleures pratiques dans le domaine ou pour confronter leur point de vue à une perspective critique transversale. »

Introduction aux relations publiques : Fondements, enjeux et pratiques

Je souligne l’exceptionnel chapitre de mon très cher Patrice dans cet ouvrage aussi érudit, accessible, et remarquable :

  • « Chapitre 11 – La gestion de la présence sur les médias socionumériques »
    • (notamment la sous-section sur l’image, l’identité et la réputation par le biais des médias socionumériques – et bien évidement le chapitre entier).

Lectures supplémentaires / complémentaires : 

  • Vocabulaire des relations publiques (2014), Conçu à l’intention des étudiants du Certificat de relations, publiques de l’Université de Montréal (Abdel El Mzem,
    Serge Leclerc, Patrice Leroux, ARP, Guy Litalien, ARP)
  • Sriramesh, K., & Verčič, D. (2019). The global public relations handbook: Theory, research, and practice. Routledge.
  • Grunig, J. E. (2013). Excellence in public relations and communication management. Routledge.
  • Theaker, A. (2016). The public relations handbook. Routledge.
  • Moloney, K., & McGrath, C. (2019). Rethinking public relations. Routledge.
  • Davis, A. (2002). Public relations democracy: Politics, public relations and the mass media in Britain. Manchester University Press.
  • Holtzhausen, D. R. (2000). Postmodern values in public relations. Journal of Public Relations Research, 12(1), 93-114.
  • Grunig, J. E., & Grunig, L. A. (1992). Models of public relations and communication. Excellence in public relations and communication management, 1992, 285-325.
  • Kent, M. L., & Taylor, M. (2002). Toward a dialogic theory of public relations. Public relations review, 28(1), 21-37.
  • Cutlip, S. M. (1962). Effective public relations. Pearson Education India.
  • Smith, R. D. (2017). Strategic planning for public relations. Routledge.
  • Botan, C. H., & Taylor, M. (2004). Public relations: State of the field. Journal of communication, 54(4), 645-661.
  • Botan, C. H., & Taylor, M. (2004). Public relations: State of the field. Journal of communication, 54(4), 645-661.
  • Signitzer, B. H., & Coombs, T. (1992). Public relations and public diplomacy: Conceptual covergences. Public relations review, 18(2), 137-147.
  • Maisonneuve, D., et Saouter, C. (1999). Communications en temps de crise. PUQ.
  • Chartier, L. (2003). Mesurer l’insaisissable: méthode d’analyse du discours de presse. PUQ.
  • Daymon, C., & Holloway, I. (2010). Qualitative research methods in public relations and marketing communications. Routledge.

et aussi : 

« Les relations publiques sont omniprésentes dans la société et contribuent à l’établissement de communications qui structurent l’espace public. Ces communications favorisent l’émergence d’une participation citoyenne et d’un engagement organisationnel qui orientent l’évolution des enjeux de société auxquels nous sommes confrontés quotidiennement.

Une mutation de la communication, de plus en plus interactive, permet aux citoyens et aux organisations de prendre davantage en charge l’expression de leurs opinions dans un espace médiatique redéfini par l’essor des médias sociaux. Dans ce contexte, le rôle des relations publiques s’inscrit dans une mouvance de dispositifs communicationnels qui évoluent vers une plus grande imputabilité des organisations et des groupes sociaux.

Considérant cette nouvelle réalité, Danielle Maisonneuve signe une quatrième version du livre Les relations publiques dans une société en mouvance, remaniée en profondeur. Deux nouveaux chapitres s’y ajoutent grâce à l’apport de collaborateurs : l’un sur l’évaluation et les indicateurs mesurables en relations publiques et l’autre sur l’éthique, rappelant le principe qui lie citoyenneté démocratique et relations publiques. Enfin, des études de cas tirées des dossiers des Prix d’excellence 2009 de la Société québécoise des professionnels en relations publiques actualisent le propos. »

Les relations publiques dans une société en mouvance

 

Les commentaires sont fermés.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.