Baisons vite

Allez baise, baise, vient dans ma face
Allez baise, baise, reste en moi
Allons partons vite si tu veux bien, dès la nuit
Le soleil brille très haut tu sais il est lunaire comme une étoile
Mais tu aimes ça, je ne t’apprends rien
Alors partons vite si tu jeu bien, sans retour

Cris plus fort et jouis sur moi
De nos ébats, de nos rêves et tout le foutoir
Donne-moi ton cul, embrasse le mien
Le temps comme allié, je veux bien
Mais les alliés ça baise et ça va comme ça vient
Alors partons vite se déguster le jour et surtout la nuit

Bien entendu, tu m’aimes encore
Tu le vois bien tu sais, et puis alors
Mais pour l’instant ouvre tes yeux, passe ta main sur mon pénis

Là, là, là..

Tu veux entendre mon cœur qui bat, tu sais je crois qu’il bande pour toi
Mais en douceur comme ça tout bas, comme un obsédé qui a du savoir-vivre
Ton cœur lui s’emballe, il vole au septième ciel, peut-être un peu trop haut pour moi
Mais je m’en fou comme un dingue, je suis insensé pour de con

Allez baise, baise, jouis sur moi
Allez baise, baise, ne t’arrête pas
Allons partons vite si tu veux bien, dès la nuit
La lune brille très haut tu sais il est stellaire comme une étoile morte
Tu m’attendras car tu m’aimes tant
Allons fais semblant de partir si tu le peux, sans retour

Bien évidemment, tu m’aimes encore
Cela crève le cœur mon diable, tu m’aimes encore
Mais pour l’instant tu t’en fou, je suis ton suivant pour de bon

Allez baise, baise, regarde-moi
Allez baise, baise, ne t’arrête pas
Allons partons vite si tu veux bien, dès la nuit
Des étoiles brillent, jouissons-en
Tu m’attends, je le sais tellement
Alors viens-t ’en vite si tu veux que l’on se baise sans retour

Là, là, là..

Allez baise, baise, je suis en-dessous de toi
Allez baise, baise, ne t’arrête pas
Allons partons vite si tu veux bien, dès la nuit
Tu as manqué d’air je m’en souviens
Toutes ces nuits sans moi, sans rien
Même tes chansons se baladaient le cœur lourd
Bien entendu, je t’aime encore
Ça crève le cœur mon diable, ça damne une âme mon enfer
Ma malédiction
Là, là, là..

Les commentaires sont fermés.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.