Ici les enculés

Je te l’avais dit : « c’est pour une nuit »
Nous sommes encore là plusieurs nuits plus tard
Ici les enculés
Ah ha ne rejoins pas notre putain d’armée

Les utopistes c’est pas très sérieux
Mais les réalistes n’ont pas fait mieux

Ici les enculés
Ah ha ne rejoins pas notre putain d’armée

Faut-il intellectualiser contre les injustices
Ou bien se faire silence, pensée morte ou aux ordres, ne rien oser
Ici les enculés
Ah ha ne rejoins pas notre putain d’armée

Chaque jour plus de dignité humaine secourue
Mais chaque jour plus encore de crimes d’inhumanité
Ici les enculés
Ah ha ne rejoins pas notre putain armée

Intellectualiser, penser même à en pleurer
Entre idées et réalités

Ici les enculés
Ah ha ne rejoins pas notre putain d’armée

Souvent je me questionne sur l’utilité de ce foutoir
Espèce d’enculé(e), me diraient des voix intérieures : « Pense et espère »
Ici les enculés
Ah ha ne rejoins pas notre putain d’armée

Et si une nuit tu trouves l’absolution
On jouira tous de cette rédemption
Ici les enculés
Ah ha ne rejoins pas notre putain d’armée

Je te l’avais dit : « c’est pour le grand soir »
Nous sommes encore là plusieurs soirs plus tard
Ici les enculés
Ah ha ne rejoins surtout pas notre putain d’armée

Les commentaires sont fermés.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.