L’Opera est 😏

« Tout le monde ou presque connaĂźt au moins un air d’opĂ©ra « L’amour est enfant de bohĂšme
 », « La donna Ă© mobile
 », « Figaro, Figaro, Figaro 
 », « Der Hölle Rache kocht in meinem Herzen
 » mais les personnes qui ont eu la chance d’assister Ă  une reprĂ©sentation sont hĂ©las moins nombreuses. RĂ©putĂ© Ă©litiste, l’art lyrique ne s’adresserait qu’à une poignĂ©e d’initiĂ©s qui seraient les seuls Ă  pouvoir jouir du plaisir de la musique. C’est entiĂšrement faux !

L’opĂ©ra est ouvert Ă  tous, fort heureusement et ce n’est que dans les esprits Ă©troits que la barriĂšre existe. Il faut reconnaĂźtre toutefois qu’il n’est pas toujours aisĂ© de choisir le spectacle idĂ©al pour voir un opĂ©ra pour la premiĂšre fois. La question revient souvent et une forme de rĂ©ponse serait qu’il faut oser, ne pas avoir peur de se lancer dans le vide pour voir n’importe quelle oeuvre.

On peut Ă©videmment concevoir que le prix parfois Ă©levĂ© du billet limite l’enthousiasme. Il y a bien Ă©videmment des opĂ©ras plus cĂ©lĂšbres que d’autres, d’un abord plus facile, aux airs dĂ©jĂ  connus qui peuvent ĂȘtre des valeurs sĂ»res. Attention toutefois, une autre image d’Epinal voudrait que la grande tradition des beaux costumes et des dĂ©cors en carton-pĂąte soit toujours respectĂ©e. Il n’en est rien. L’opĂ©ra a connu ces derniĂšres dĂ©cennies une vĂ©ritable rĂ©volution avec la venue des grands metteurs en scĂšne. L’époque des grosses dames avec un casque Ă  plume et des chanteurs avec la main sur le coeur est bel et bien rĂ©volue. Les artistes sont de plus en plus nombreux Ă  soigner leur jeu de scĂšne et le metteur en scĂšne d’avant-garde s’invite parfois lĂ  oĂč on ne l’attend pas forcĂ©ment. La premiĂšre surprise de l’opĂ©ra viendra peut-ĂȘtre de lĂ , de son Ă©clatante modernitĂ©.

Et pour commencer du bon pied, nous conseillerions :

1 – Carmen (de bizet)

On est tous amoureux de Carmen, femme libre qui chante « L’amour est un oiseau rebelle ». La cigariĂšre fait tourner la tĂȘte du gentil Don JosĂ© et l’entraĂźne dans ses aventures. Mais les amours de la belle ne durent pas six mois et lassĂ©e, elle congĂ©die le pauvre jeune homme car elle est attirĂ©e par un autre, le torĂ©ador Escamillo. Carmen qui connaĂźt son destin car elle l’a lu dans les cartes, se doute-t-elle de la rĂ©action de Don JosĂ© ?

2 – Die Zauberflöte (de mozart)

Les personnages de La flĂ»te enchantĂ©e de Mozart sont inoubliables, Ă  commencer par Papageno et la Reine de la Nuit. L’opĂ©ra qui est souvent le tout premier du jeune public n’est pas qu’un conte merveilleux oĂč le Prince Tamino s’aventure Ă  dĂ©livrer la Princesse Pamina aidĂ© par Papageno, un brin rĂąleur et trouillard. L’Ɠuvre possĂšde plusieurs niveaux de lecture. Arriverez-vous Ă  percevoir le message philosophique de cet opĂ©ra hautement initiatique ?

3 – La BohĂšme (de puccini)

Il faut prĂ©voir quelques mouchoirs car le plus bel opĂ©ra de Puccini est aussi l’un des plus Ă©mouvants du rĂ©pertoire. L’amour simple de MimĂŹ la fleuriste et de Rodolfo le poĂšte s’épanouit dans le Montmartre des artistes sans le sous qui mĂšnent cette dure vie de BohĂšme. Rodolfo entourĂ© de ses amis parviendra-t-il Ă  sauver MimĂŹ de la maladie qui la ronge petit Ă  petit ?

4 – La Traviata (de verdi)

La Traviata offre un rĂŽle en or pour toutes les sopranos qui rĂȘvent d’égaler les plus grandes, Ă  commencer par la Callas. Violetta ValĂ©ry est la Traviata, un courtisane qui renonce Ă  sa vie de faste pour vivre pleinement son nouvel amour pour le bel Alfredo. HĂ©las, le pĂšre du jeune homme voit cette liaison d’un mauvais Ɠil et demande Ă  Violetta de sacrifer son amour. Survivra-t-elle sans lui, surtout aprĂšs l’affront qu’il risque de lui infliger ?

5 – Le Nozze di Figaro (de mozart)

Toute l’ñme de Mozart est lĂ , entre lĂ©gĂšretĂ© et Ă©motion intense. La soubrette Susanna doit Ă©pouser son Figaro adorĂ©, le valet du Comte Almaviva mais c’est sans compter sur la lubricitĂ© de ce dernier, bien dĂ©cidĂ© Ă  rĂ©tablir le droit de cuissage. De son cĂŽtĂ©, son Ă©pouse la trĂšs belle Comtessa Almaviva dĂ©laissĂ©e se fait courtiser par le page Cherubino. Une folle journĂ©e se prĂ©pare car les intrigues amoureuses se nouent de toute part mais Figaro parviendra-t-il tout de mĂȘme Ă  Ă©pouser sa Susanna ?

6 – Tosca (puccini)

Un drame sourd se noue autour des hĂ©ros de Tosca, un des opĂ©ras les plus palpitants de Puccini. Floria Tosca est une grande actrice amoureuse du peintre Mario Cavaradossi mais l’époque est troublĂ©e. Nous sommes Ă  Rome, en 1800. Pour le malheur du couple, le sombre chef de la police le Baron Scarpia, a jetĂ© son dĂ©volu sur Tosca qu’il veut possĂ©der en usant des plus vils stratagĂšmes. Tosca pourra-t-elle sortir des griffes du monstre et sauver son amant ?

7 – Il Barbiere di Siviglia (de rossini)

Le facĂ©tieux Rossini a composĂ© une musique virevoltante pour narrer les aventures de Figaro, Figaro-ci, Figaro-là
 Le barbier de SĂ©ville vient en aide au jeune Almaviva amoureux de la douce Rosina. Mais le vieux barbons Bartolo retient sa pupille enfermĂ©e car il compte bien l’épouser lui-mĂȘme. Almaviva et Figaro parviendront-il Ă  enlever Rosina ?

8 – Faust (gounod)

Le mythe de Faust Ă  la sauce grand opĂ©ra français donne un pur chef-d’Ɠuvre signĂ© Gounod. LassĂ© de la vie, le Docteur Faust cherche Ă  en finir lorsque surgit MĂ©phistophĂ©lĂšs. La crĂ©ature diabolique lui propose de retrouver la jeunesse en Ă©change de son Ăąme. Il pourra ainsi filer le parfait amour avec la jeune et douce Marguerite. Mais en embuscade MĂ©phistophĂ©lĂšs aura-t-il le dernier mot ? L’amour sera-t-il vainqueur cette fois ?

9 – Rigoletto (verdi)

Pour une fois, le mĂ©chant c’est le tĂ©nor ! MĂȘme s’il chante le sĂ©duisant « La donna Ă© mobile » le Duc de Mantoue est un vilain Don Juan qui cherche, entre autre, Ă  enlever la fragile Gilda pour abuser d’elle. Mais malĂ©diction ! c’est la propre fille de son bouffon, Rigoletto. En pĂšre aimant, le vieil homme dĂ©sabusĂ© et plein de colĂšre a toujours cherchĂ© Ă  prĂ©server sa fille des intrigues de la vie de cour. Arrivera-t-il Ă  dĂ©jouer les plans du duc pour protĂ©ger sa fille jusqu’au bout ?

10 – Don Giovanni (de mozart)

MoliĂšre le dĂ©crit comme grand seigneur mĂ©chant homme, Ă©pouseur Ă  toutes mains. Le gĂ©nial Mozart lui donne une voix. Don Giovanni se moque des convenances. Il trahit son ami et abuse de Donna Anna en tuant son pĂšre, le Commandeur. Il dĂ©laisse Donna Elvira son Ă©pouse et cherche Ă  obtenir les faveurs de la petite Zerlina et tout cela sous le regard dĂ©sabusĂ© de son valet Leporello. Mais lorsqu’il fera face Ă  une incarnation surnaturelle, la statue du dĂ©funt Commandeur, sera-t-il capable d’échapper Ă  son destin ?

11 – Madama Butterfly (de puccini)

« Un bel dĂŹ vedremo 
 », un beau jour nous verrons le retour du navire qui ramĂšnera mon amour. VoilĂ  ce que chante la dĂ©licate Cio-Cio san, surnommĂ©e Madame Butterfly par son « mari » amĂ©ricain, le lieutenant Pinkerton. Le mariage a bien eu lieu mais il s’agit plutĂŽt d’un jeu pour l’amĂ©ricain qui risque de comprendre un peu tard que la jeune japonaise est rĂ©ellement Ă©prise de lui. Arrivera-t-il Ă  temps pour s’en rendre compte ?

12 – L’Elisir d’Amore (de donizetti)

Nemorino est un nigaud amoureux de la dĂ©sirable Adina qui est bien Ă©videmment courtisĂ©e par un autre, le vilain Belcore. Un vendeur ambulant passant pas lĂ , propose Ă  Nemorino de lui vendre un philtre d’amour qui le rendra irrĂ©sistible, pense-t-il. Mais tout fier aprĂšs avoir bu ce qui est en rĂ©alitĂ© une bonne bouteille de bordeaux, il arrive Ă  s’embrouiller avec la belle qui n’est pourtant pas indiffĂ©rente Ă  son charme. Pour se venger, elle annonce son mariage avec Belcore. Nemorino tout triste chante le merveilleux air « Una furtiva lacrima » mais cela sera-t-il suffisant pour l’aider Ă  reconquĂ©rir sa douce ?

13 – Turandot (de puccini)

C’est dans ce chef-d’Ɠuvre de l’opĂ©ra italien que l’on entend le fameux air « Nessun dorma » immortalisĂ© par Pavarotti. La cruelle reine Turandot, d’une trĂšs grande beautĂ©, refuse de se livrer au premier venu. Quiconque voudra l’épouser se soumettra Ă  l’épreuve des trois questions. Si jamais le prĂ©tendant Ă©choue, elle le fait dĂ©capiter. Inutile de prĂ©ciser que le dĂ©sir du jeune prince inconnu est fort pour oser la dĂ©fier. Mais parviendra-t-il Ă  ses fins ?

14 – Le vaisseau fantĂŽme (de wagner)

Il faut dĂ©passer les a priori sur la culture germanique d’autant. La musique de Wagner est puissante mais jamais dĂ©nuĂ©e de nuances et Der fliegende HollĂ€nder rĂ©serve des moments d’émotions intenses. Le drame fantastique se noue autour du hĂ©ros, un capitaine de navire (le hollandais) condamnĂ© Ă  errer sans fin sur les mers, Ă  moins de rencontrer une Ăąme pure et vierge, seule capable de racheter ses fautes. Senta, pourtant promise Ă  un autre, sera-t-elle cette femme ?

15 – Die Fledermaus (de j. strauss)

Les airs entraĂźnants du chef-d’Ɠuvre de l’opĂ©rette viennoise nous plonge dans une ambiance de fĂȘte. Gabriel von Eisenstein au tempĂ©rament libertin attend avec impatience de se rendre Ă  la soirĂ©e du comte Orlofsky pour s’encanailler. Une Ă©norme surprise l’y attend car au cours de la soirĂ©e, une mystĂ©rieuse comtesse hongroise. Eisenstein se rendra-t-il compte Ă  temps qu’il s’agit de sa propre Ă©pouse ? »

Top 15 des opéras pour commencer

Les commentaires sont fermés.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.