Luc : « Mon frère, je t’envoie une petite bombe »

« Un essai dont la lecture constitue un acte de résistance. » Le temps La loi de la nuit se décline suivant une grande variété de situations : festives ou angoissées, solitaires ou politiques. Consentir à la nuit, c’est accepter de se soumettre aux expériences singulières qu’elle seule rend possibles. Bonne ou mauvaise, intime et sensible, elle ouvre un espace où l’on peut, enfin, vivre sans témoin.Au fil des pages, le lecteur s’apercevra qu’il peut être minuit à midi, et que les expériences nocturnes contribuent à montrer les choses sous un nouveau jour.

« Serge Bouchard est anthropologue. Il est un érudit en matière d’histoire des Nations autochtones. Une référence dans le domaine. » :

Réponse de Dave à Luc :

Mon frère

C’est juste exceptionnel. Exceptionnel. Je suis très ému par ce texte. Je pense à ma fille métisse. Bref, Serge est une bombe qui me fait du bien.

« L’obscurité égalise les hommes en les rendant pauvres en perceptions claires et distinctes. Ce faisant, elle dépouille les yeux du pouvoir de juger en même temps qu’elle ôte des coeurs le désir de se faire paraître à son avantage exclusif. »

Les commentaires sont fermés.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.