Paix comme processus

by dave
by dave
by dave
by dave
by dave


MaĂźtre B : (..)

Lui : La nuit diurne, ou le jour nocturne, j’aime beaucoup – surtout quand la lune 🌕 l’Ă©claire de sa dĂ©licatesse et tant d’autres dont elle seule a le secret

Bande sonore de fin d’aprĂšs-midi automnale :

by dave

MaĂźtre B : (..)

Lui : MaĂźtre et ĂȘtre humain, les deux vont peut-ĂȘtre de pair, ou le second fait le premier. En mĂȘme temps ce sont les autres qui reconnaissent le MaĂźtre (cela est difficile Ă  dĂ©crĂ©ter unilatĂ©ralement et cela est une reconnaissance de quelque chose dont on n’a pas toujours / souvent conscience), et on est en droit d’en douter (ce qui me semble encore plus le propre du MaĂźtre – mais je puis me tromper). Autre comme singularitĂ©, expĂ©riences de la vie comme sagesse, vulnĂ©rabilitĂ© comme tout ĂȘtre ici bas, fragilitĂ© comme conscience de sa nature qui force Ă  l’humilitĂ© surtout, et tout cela (avec plein d’autres sans doute) = MaĂźtre. Je ne fais en toute justice rendre Ă  toi C ce qui te revient, tu me le pardonneras stp (si possible)

Mais, tout ça c’est mon point de vue, et je suis sans doute Ă  cĂŽtĂ© de la plaque, hors-monde-sujet. Errant et Ă©garĂ© (pour ne rien changer) C

Je vais aussi faire une petite marche tantĂŽt, j’espĂšre que tu vas bien et que ta journĂ©e se passe comme tu le souhaites

MaĂźtre B : Oui, tu as raison…j’aime ta compagnie..je viens de faire du yoga pour cultiver la paix aussi, sinon comment est-ce que je peux amener paix et entente avec mes fils🙂😍et passer un bon Noel?

Et entre eux…?😑😚

Lui : J’aime Ă©galement la tienne CĂ©cile, et c’est euphĂ©mique. J’ai fait quelques Ă©tirements aussi, cela fait du bien (au corps et Ă  l’esprit). Concernant la paix l’entente l’harmonie, je l’ignore, je doute qu’il existe une science de la paix (etc.), ce que j’ai appris de ma modeste (jeune) expĂ©rience c’est en tant que mĂ©diateur / diplomate / crĂ©ateur – gestionnaire du lien (humain – harmonieux) / dĂ©mineur /   pacificateur / rĂ©parateur – restaurateur – guĂ©risseur (en toute humilitĂ© bien naturellement – entendu) trois impĂ©ratifs :

1/ Ă©couter (vraiment) en toute impartialitĂ© (si possible – se mettre Ă  juste distance sans ĂȘtre en ou / et en dehors) : ce qui implique donner voix, voir, comprendre, traduire, inscrire dans un cadre / univers / monde / etc. / partagĂ© (commun), intĂ©grer..

2/ rassembler (en cercle ⭕ ou sous l’arbre Ă  palabre đŸ”ș, etc.) rĂ©ellement : ce qui implique l’inclusion (des parties), concertation, conversation, instauration (de la confiance), nĂ©gociation, connexion (mise en commun, etc.)..

MaĂźtre B : Ecouter meme quand c’est penible..ecouter vraiment…s’excuser…🙄đŸ˜Ș

Lui : Ecouter, surtout / parce que / quand c’est (justement) pĂ©nible (le conflit et ses pĂ©nibilitĂ©s de toute sorte – je veux dire). Ecouter donc vraiment, Ă  partir des mots et au-delĂ  des mots, saisir la substance de la parole qui vĂ©hicule (trĂšs souvent) des rĂ©alitĂ©s profondes complexes etc. S’excuser, oui, c’est un synonyme de : respecter, accueillir, rendre (justice, humanitĂ©, visible ou existant, etc.), porter (la faute, le blĂąme, etc., ainsi un peu l’espoir / espĂ©rance d’un ĂȘtre / vivre – ensemble en mieux d’harmonie), apaiser, tendre (la main, le cƓur, l’humain vers l’humain le cƓur la main l’avenir, etc.), tenter (de re-faire le prĂ©sent, re-construire le moment, de rendre le possible d’une rencontre etc.).. s’excuser = demander pardon, se mettre sur le chemin de la redemption peut-ĂȘtre, permettre que l’Autre se mette sur la voie de guĂ©rison (si capable ou vouloir).. s’excuser en ce sens n’est selon moi rien – mais je puis me tromper (comme toujours)

3/ pĂ©renniser (la durabilitĂ© 🌞🌕🌈✹de l’action, du processus, du rĂ©sultat, de la finalitĂ©, du lien, etc.) profondĂ©ment : ce qui implique une quasi-permanente attention (portĂ©e), dynamique (instaurĂ©e), re-Ă©valuation, vigilance, ajustement / rĂ©vision (par rapport au maintien de la paix selon tout ce qui dĂ©coule de l’Ă©coute et de la mise en commun qu’est rassembler entre autres – je parle de valeurs communes, langage partagĂ©, vouloir commun, vision commune, horizon etc.), en quelques mots stabilitĂ© (ou stabilisation) et amĂ©lioration continue (prendre soin – du lien, et optimiser enrichir faire Ă©voluer etc. si nĂ©cessaire).

VoilĂ  briĂšvement ma modeste vision (savoir / faire) du jeune que je suis concernant la (quĂȘte de la) paix. En toute humilitĂ©. La paix, ainsi, selon moi, est un processus (un faire, savoir / faire, connaissance – je veux dire comme Lady Est-Her le dirait – le savoir en pratique c’est cela la connaissance, j’y ajouterai un savoir issu de la pratique recherche quĂȘte expĂ©rience / expĂ©rimentation du sensible etc., peut-ĂȘtre surtout une introspection – je parle ici du Soi atomiste). La paix, donc un processus, avant mĂȘme un Ă©tat ou une situation voulu(e) / souhaitĂ©(e) atteint(e)..

Et toi qu’en penses-tu de la paix, de comment tu envisages cette paix pour les tiens (si je puis me permettre cette question)?

MaĂźtre B : (..)

Lui : L’ego, tout est toujours une question d’Ă©quilibre entre le trop et le trop peu – mais je puis me tromper

MaĂźtre B : (..)

Lui : La femme de personne, c’Ă©tait une expression d’affirmation de soi comme individu propre moins une dĂ©claration d’indĂ©pendance (comme une rupture de liens). DĂ©solĂ© de cette formulation malheureuse

Maütre B : 😐🙄😋

MaĂźtre B : Ou plutot, cher Dave, arretons les flatteries, les courbettes, enlevons les guirlandes.. a qui fais-tu confiance pour le moment?

Lui : La sincĂ©ritĂ© (dite de façon respectueuse) et l’authenticitĂ© du sentiment sont donc en nos temps considĂ©rĂ©s comme : flatteries, courbettes, guirlandes (?)

La question de la confiance ne se pose plus vraiment pour moi, je prends chacun.e avec ses masques artificialitĂ©s rĂ©cits scĂ©narios rĂŽles et autres nuditĂ©s – qui disent une certaine vĂ©ritĂ© de soi (mais je puis me tromper)

J’essaie d’y voir du bĂ©nĂ©fique, de l’opportunitĂ©, de la lumiĂšre, de l’apprentissage, etc., d’y porter malgrĂ© tout (et je n’y arrive pas humainement toujours) un regard positif (optimiste) sur ce semblable Autre. VoilĂ , quant au(x) reste(s)..

.. on verra bien

Et toi C ? Si je puis poser la question bien naturellement

MaĂźtre B : Je te reponds plus tard…
Ne suis pas habituee a cette sorte de langage…si c’est positif, tant mieux

Respect

Je prefere parler qu’ecrire.

Lui : Je comprends

by dave


by dave

Les commentaires sont fermés.

Un site Web propulsé par WordPress.com.