..Parce que c’est : « montr& al. »

by dave

Entre montre & montré où s’enferme le quotidien
Entre passages et traversées où se re-ferme le quotidien
Et des murs tellement ouverts qu’on entend
Voit
Attend
tout de l’existence
Avec pour seul vis-à-vis des silhouettes sur scène
Où déambule la mise et se traînent des récits
Le jour, prendre des labyrinthes
La nuit, p-rendre des étreintes
Aller écouter voir où cela vit de l’Autre, côté ligne diversité
Montr& al.
Chat te et al.
Station ban et aires
Mais où y a pas mer
Comme une île vue de sa plage
Voir un peu d’eau
Échouer ses galères
Marquer son pas sage
Su-ivre les #tags quand y a plus que trop de repères
Chat te et al.
Montr& al.
Toujours le début d’un voyage
C’est pas ici
Toujours mieux que rien
Les soucis sur les par-vis ne vont jamais très loin
Les si et autres so sur les par-vis voient toujours très loin
On y piétine les (dé)bris et rend beau(x) les abris clan-destins
Éprouvant artl’aime à ceux celles qui posent le regard
De la main au rire, s’engouffrer dans le train-train
Station ban et aires
Où y a pas (de) mer
Une île vue de sa plage
Voir un peu d’Ô
d’Î
Échouer ses galères
Libérer son pas sage
(V)ivre ses #tags quand y a plus que trop de repères
Des nords aux est
Des suds aux ou est
De la main au rire, s’engouffrer dans le train-train
Plus qu’un couloir qu’on suit
Aller écouter voir où vit l’Autre, côté ligne diversCité
Chat te et al.
Montr& al.
Station ban et aires
Mais où y a pas mer
Voir un peu d’eau
Échouer ses galères
Marquer son pas sage
Su-ivre les #tags quand y a plus que trop de repères
Toujours le début d’un voyage
Entre montre & montré où s’enferme le quotidien
Entre passages et traversées où se re-ferme le quotidien
Et des murs tellement ouverts qu’on entend
Voit
Attend
tout de l’existence

Le début d’un voyage

Montr& al.

by dave
by dave
by dave

Les commentaires sont fermés.

Un site Web propulsé par WordPress.com.