Ich Liebe Dich

Je vais être court. Comme un micropénis. « Je t’aime ». Ich liebe dich. Voilà. Tu peux passer à autre chose, reprendre une haine normale, une indifférence banale, une baise ordinaire, une drague pour passer le temps, prendre un temps pour payer les factures en bossant comme un putain d’esclave dans une vie qui ne t’en laisse pas le choix, une masturbation quotidienne, un voyeurisme masturbatoire, une errance nocturne, une ascension pyramidale, une chute kassovitzienne, un mensonge, une nudité, une illusion, une quotidienneté comme elle vient, bref tout ce que tu voudras.

Mais « Sache que je » t’aime. Vraiment. Tes imperfections, ton absence de perfection, surtout.

Ne l’oublie pas, quelque part dans l’univers il y a un « Je t’aime » qui t’est destinée. Toi.  Personne humaine. Quelqu’un t’aime. Un salaud. Une salope. Un spectre t’aime. Un rien du tout t’aime. Mais, il t’aime.

Maintenant, tu peux te déconnecter d’ici, et reprendre une réalité normale.

Bis bald.

 

 

img_4460

 

img_4529-1

Publicités