Étoile

à toi p’tite fleur

Pétales de cendres

parfum du tombeau

Qui jaillit de mon obscurité

pour offrir ses baisers

Au mort

 

à toi p’tite fleur

Irradiée par un soleil nucléaire

ta fluorescente étoile majestueuse

Dans ces cieux sans univers

Qui au-dessus de moi

écrasent de tout leur poids

Mon corps calciné

 

à toi p’tite fleur

Ombre éclairante

feu fragile

Au milieu de mes ténèbres

que le dernier souffle de la nuit

Disperse tes cendres

dans tous les recoins

De mon enfer

 

va

Vole

vis

Publicités