Rosa Parks

10626570_10152678785535255_1132795950426847834_n

 

Je voudrais m’asseoir près de toi, et ne rien dire. La journée a été difficile.

Le bus du destin va bientôt démarrer, on nous dit que nous ne sommes pas à nos places, qu’il faudrait les céder aux autres.

Tu ne bouges pas, moi aussi.

C’est ta place tu l’as choisie.

Autour de nous, on s’interroge, on s’offusque, on invective, on menace, on violente, on condamne. Et on verra bien.

 

Rosa-Parks

 

Tu regardes les chiens aboyer, les matraques dégainées venir à la rencontre de nos chairs, et tu gardes ton calme. Parce que tu as décidé qu’aujourd’hui est le premier jour de ta liberté, le premier du reste de ta vie.

Le bus est immobilisé, une foule hurle à l’intérieur comme en dehors. L’échafaud est vite dressé, la sentence vite tombée. Et tu ne dis toujours rien Rosa.

 

5a777041044e805a566e66606b274d8c

 

J’aperçois un léger sourire sur ton visage marqué par la dure épreuve, oui Rosa, je le crois aussi, la peur a changé de camp. 

 

rosa-parks-heidi-creed

 

Aujourd’hui, Rosa. Le bus ne repartira pas.

Mais demain, il y aura de nombreux non, des milliers et des milliers, ici et ailleurs, qui choisiront à leur tour la place qui est la leur.

Ils se souviendront de ce jour, et cette fois le bus ira jusqu’à sa destination.

 

_mg_6924

Un site Web propulsé par WordPress.com.